23 mars 2017

Coupe Loubatière : les dracénois s’inclinent avec les honneurs !

Le dimanche 19 mars 2017, l’équipe de l’échiquier dracénois, victorieuse de la phase départementale, a disputé la phase régionale de la Coupe Loubatière, à Cannes.

Composée de Laurent THUILIEZ, Thomas BUCCAFURRI, Christophe BENETTI et Bertrand FIOLET, elle n’est pas favorite sur le papier mais se déplace avec de réelles ambitions.

2167[1]

Laurent, Thomas, Bertrand et Christophe. En voilà une équipe qu'elle est belle !

Dans la première ronde, qui nous oppose aux locaux, les trois premiers échiquiers s’imposent, avec des scénarii à rebondissements (2 retournements de situation après des parties mal engagées et un gain au temps) ; seul Bertrand s’incline mais la victoire est acquise sur le score de 3-1.

Dans la seconde, les favoris grassois se dressent face à nous. A l’issue de  parties très serrées, notamment aux deux premiers échiquiers, l’exploit n’est pas au rendez-vous ; Christophe gagne mais cela n’empêche pas la défaite 3-1.

Pour la troisième et dernière ronde, les dracénois sont opposés à la Farlède, avec une possible qualification en cas de victoire. Thomas, au second échiquier, perd assez rapidement, se faisant contre-attaquer de belle manière par son adversaire. Laurent, pendant ce temps, est en avance au premier échiquier et tant Christophe que Bertrand ont des positions assez égales mais possèdent un avantage substantiel à la pendule. Puis, certainement rattrapé par la fatigue d’un tournoi éprouvant, Laurent craque en finale de pions et s’incline face à un adversaire redoutable. Christophe et Bertrand acceptent alors la proposition de nulle de leurs adversaires respectifs ; un éventuel score de parité dans la rencontre étant synonyme d’élimination.

Au final, l’équipe dracénoise termine 3ème ex-aequo, en compagnie de Cannes et de La Crau, devant le voisin fréjussien. Elle se sera donc inclinée à deux reprises, mais seulement contre les deux équipes qualifiées pour la phase nationale ; objectif avoué de la saison prochaine.

Thomas Buccafuri

Voici le détail des rondes et le classement final :

 Loubatiere1

 Loubatiere2

Source FFE

Bravo à La Farlède et à Grasse, qualifiées pour la phase inter-régionale !


13 mars 2017

Draguignan marque, Fréjus tient bon !

Joli succès de notre équipe de Régionale qui l'emporte 3 à 0 face à Fréjus II. Draguignan est propulsé en deuxième position ex-aequo de son groupe et jouera donc LE match capital pour la montée, à la dernière ronde le 2 avril, face au leader Cannes IV !

Régionale R6

Source : FFE

Nous avons été reçus dans une salle très agréable de la mairie annexe où j'ai eu le plaisir de retrouver mes anciens coéquipiers fréjussiens de N3.

Interclubs à Fréjus (29) Interclubs à Fréjus (30) Interclubs à Fréjus (8) Interclubs à Fréjus (19)

Fréjus a tenu bon ! (album photos complet)

Ils achèvent leur journée avec un nul inespéré 3 à 3 contre Nice-Alekhine 2 : un beau résultat, synonyme de maintien !

N3 R7

Source : FFE

Il leur reste à affronter les deux autres équipes varoises du groupe, Hyères 2 et la Farlède, ce qui n'est pas forcément le shéma idéal pour notre département...

26 février 2017

Christian était notre seul représentant...

...à Cannes, à la 31ème édition du Festival des Jeux, qui vient de s'achever aujourd'hui même. Sur les 118 joueurs en lice, il achève le tournoi C à la 76ème place, avec 4 points sur 9 et une performance à 1355, près de 200 points supérieure à son classement. Ce n'est donc pas un mauvais résultat pour lui, même s'il n'atteint pas les 50%. Nous savons combien ces trois opens cannois sont durs. Des joueurs bien plus aguerris que Christian s'y sont cassés les dents, moi le premier ! 

114714146_o

Christian, ici au Tournoi des Fous 2014.

Donc, bravo Christian !

Je garderai un souvenir sympa de ce festival. Au cours d'une visite, à la 3ème ronde, Basile et moi observions les échiquiers du tournoi A. Notre attention s'est vite focalisée sur la partie entre le gm Yannick Gozzoli, avec les Blancs, et le m Jean-François Jolly. La position nous inspirait et chaque nouveau coup nous laissait carrément dubitatifs. Vous imaginez : "- Mais pourquoi il joue ça ? T'as compris ? Pourquoi il a pas pris le Pion e2 ? C'est bizarre ce truc !", autant de questions murmurées à l'oreille, ou en retrait.  Les Blancs l'emportèrent au moyen d'une attaque à l'aile-Roi laissant la défense adverse totalement démunie et les deux joueurs, une fois l'abandon prononcé, s'apprêtaient à sortir de l'aire de jeu. Je ne connaissais Yannick que d'une rencontre en coupe de France, l'année dernière à Marseille, au cours de laquelle il m'apparut très abordable. Après une courte hésitation, je me décidais donc à l'accoster "-Je peux photographier ta feuille de partie pour la rejouer avec mon pote ?" Ce qui est assez inhabituel quand même. Sa réponse fut immédiate : "-Ben, viens à l'analyse !" C'est vrai que c'est clairement mieux ! Du coup, Basile et moi avons passé la demi-heure suivante à assimiler, autant que faire se peut (!), les variantes et commentaires - parfois très succincts parce que se limitant à l'essentiel - entre ces deux joueurs, aussi sympathiques l'un que l'autre. Un régal ! Merci à vous deux, messieurs !  

> Les grilles du A et du B.